Mon école de l’Authenticité – Mathieu Salfati

Conférencier depuis plus de 2 ans, découvrez le parcours d’un Conférencier Professionnel passé par l’Ecole de l’Authenticité.

Mon école de l’Authenticité


« La formation dispensée par l’Ecole de l’Authenticité m’a permis de développer de nouvelles compétences de prises de parole en public. En tant que consultant/formateur, j’ai l’habitude d’animer des sessions face à des groupes à taille humaine (8-12 p) et je me pensais donc en zone de confort sur cette thématique.

Néanmoins je me suis rapidement rendu compte que cet exercice était bien plus « codifié » que ce que je pensais. Ce fut ma première surprise. Comme au théâtre tout est important : la respiration, la diction, le ton de la voix, la posture, l’ancrage, la gestuelle, les déplacements dans l’espace. Cela ne s’improvise pas. Avec beaucoup de travail, d’abnégation mais aussi grâce à l’accompagnement de l’équipe de l’Ecole de l’Authenticité et aux feedbacks réguliers de mes pairs au cours de la formation je pense avoir grandi sur cette dimension là.

Mon deuxième enseignement fut l’acceptation totale, sincère et bienveillante de ce que je suis. L’acceptation de mes forces, de mes talents, de mes zones de plaisirs sur scène mais aussi celle de mes angoisses, de mes peurs et de mes points de vigilance. J’ai compris une chose majeure : mon authenticité fait ma valeur ajoutée. Je me suis autorisé le droit de partager mes émotions, mes sensations, mes intuitions et j’y ai trouvé là une clef fondamentale pour être plus impactant dans mes prises de parole en public : le storytelling. Une histoire imprègne souvent beaucoup plus qu’une démonstration rationnelle.

Cette formation m’a été utile, bien entendu, dans ma posture de conférencier professionnel mais également dans mon métier de consultant / formateur.

J’ai une success story à vous partager pour illustrer mon propos :

C’est à l’occasion d’un séminaire pour une entreprise française, leader mondial de la séparation des protéines. Je devais intervenir devant près de 200 personnes, pour une intervention d’1h, sous une chaleur suffocante, et en anglais. A quelques minutes de monter sur scène, gros stress. C’est alors que je me rappelle tous les bons conseils prodigués par l’Ecole de l’Authenticité. Je décide donc d’être authentique, de raconter mon histoire avec l’outil que je devais présenter à mon auditoire, et de le faire avec émotion et humour. Je démarre mon intervention comme cela : « je vais vous raconter une histoire… ».

D’un coup le silence, je distingue des sourires, des yeux qui se plissent, des hochements de tête, je distingue même quelques rires lorsque je m’essaie à 2/3 vannes improvisées. En quelques minutes, j’ai réussi à embarquer mon public. Le stress descend d’un coup. La salle le ressent. Je commence à prendre du plaisir.

Mon pari est gagné. »

 

Mathieu Salfati

Retour haut de page